"Cassius" et la politique antisémite de Vichy

"Cassius" et la politique antisémite de Vichy
13/03/17 à 10:03

Henri Guillemin historien et la politique antisémite de Vichy :

Cassius dès 1945 avait vu juste ...

 

 

   Jusqu’aux années 1970, d’importants travaux historiques sur Vichy faisaient complètement l’impasse sur la persécution des Juifs. A la Libération le sujet fut occulté. On n’en a même pas parlé au procès du Maréchal Pétain.

 

Il est convenu de reconnaître aujourd’hui à l’historien américain Robert 0. Paxton, le grand mérite d’avoir établi dans son ouvrage La France de Vichy  publié en 1972, que les premières mesures antijuives de 1940 relevaient d’une initiative purement française, et que c‘était Vichy lui même qui avait insisté en 1942 auprès des Nazis pour coopérer à la déportation des Juifs vers l’Est. Cette analyse a été ensuite confirmée par les travaux de Serge et Beate Klarsfeld.

 

Mais on ignore trop souvent que bien avant, dès 1945, Henri Guillemin avait vu juste : dans son ouvrage  La vérité sur l’affaire Pétain édité à Genève sous le pseudonyme de Cassius, Henri Guillemin écrit dans une note en bas de la page 184 :

 

« Il importe de noter que les conventions d’armistice ne prévoyaient aucune mesure contre les Juifs. L’antisémitisme du gouvernement Pétain releva donc de la propre initiative du Maréchal, à l’instigation de Maurras et des siens. »

 

Il est dommage qu’Henri Guillemin n’ait pas approfondi cette analyse prémonitoire qu’il reprendra lors de la publication de Nationalistes et Nationaux (1870-1940) en 1974, ouvrage dans lequel il cite notamment Dumoulin de la Barthète (« L’Allemagne ne fut pas à l’origine de la législation anti-juive de Vichy. Cette législation fut, si j’ose dire, spontanée et autochtone » p.462 à 465).

 

Mais une fois de plus, il est permis d’admirer la force des intuitions d’Henri Guillemin.

Aucun commentaire pour le moment.
Laisser un commentaire :

Le site de référence sur Henri Guillemin